Bienvenue en Arcadie

Le forum Arcadie est un havre de paix et de sagesse aux parfums de philosophie païenne et de magie…
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Albert Camus, humaniste.

Aller en bas 
AuteurMessage
tinymaab
Animatrice "Les pèlerins de la sagesse"
avatar


MessageSujet: Albert Camus, humaniste.   Dim 7 Nov 2010 - 22:07


Etre ou ne pas être, se demandait Hamlet ... et traduisait déjà l'angoisse propre à la philosophie de l'existence ou existentialisme. Ce courant qui fut finalement très bref, eu pour chefs de files, Jean-Paul Sartre et Albert Camus. Alors que Sartre a recentré la question sur le problème de la responsablité (L'angoisse de l'homme vient du fait qu'il est moralement responsable de ses actes devant l'humanité entière) et se réclame ouvertement comme philosophe humaniste , Camus déplace la question sur le sentiment absurde. Le seul problème sérieux, dit-il, c'est le suicide. Il développe ainsi, à mon sens, un véritable humanisme, car il laisse l'homme au centre de ses préoccupations. Et il ne s'agit pas d'un concept vague d'humanité, mais bien de l'humain dans tous ses aspects, avec ses peurs, ses joies, ses doutes. Descendant de Nietzche, Camus choisit comme lui l'écriture par images. On retrouve ainsi sa pensée expliquée au travers de deux essais: Le mythe de Sisyphe et L'homme révolté; et mise en exemple au travers de tous ses récits...


" Notre tâche d'homme est de trouver les quelques formules qui apaiseront l'angoisse infinie des âmes libres. Nous avons à recoudre ce qui est déchiré, à rendre la justice imaginable dans un monde si évidemment injuste, le bonheur significatif pour des peuples empoisonnés par le malheur du siècle. Naturellement, c'est une tâche surhumaine. Mais on appelle surhumaines les tâches que les hommes mettent longtemps à accomplir, voilà tout. " A. Camus, l'été, 1940.



_________________
«Il n'y a pas de moments ordinaires.»
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Albert Camus, humaniste.   Dim 7 Nov 2010 - 22:24

Je me sens tout petit à présent...

_________________
"Tous les pays qui n'ont plus de légendes seront condamnés à mourir de froid..."        
  Patrice de la Tour du Pin

Pour découvrir une site de légendes et traditions, cliquer sur la bannière ci-dessous:

Revenir en haut Aller en bas
tinymaab
Animatrice "Les pèlerins de la sagesse"
avatar


MessageSujet: Re: Albert Camus, humaniste.   Lun 8 Nov 2010 - 13:05

Nous le sommes tous.. Smile petits et grands à la fois ... "Commencer à penser, c'est commencer d'être miné", dit-il dans le mythe de Sisyphe.... sunny flower sunny ...à méditer!

_________________
«Il n'y a pas de moments ordinaires.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Albert Camus, humaniste.   Lun 8 Nov 2010 - 18:01

Ca fait tellement bien de ne pas penser... flower
Revenir en haut Aller en bas
tinymaab
Animatrice "Les pèlerins de la sagesse"
avatar


MessageSujet: L'absurde, la révolte, l'amour   Mar 9 Nov 2010 - 11:47

Sa pensée s'articule autour de trois concepts fondametaux: L'absurde, la révolte et l'amour. Il y a une réelle volonté de tenir compte de l'histoire, tout en luttant contre elle dans tout ce qu'elle a d'anti-humain. Il s'agit de "lutter dans l'histoire pour préserver cette part d'homme qui ne lui appartient pas".

"L'homme n'est pas entièrement coupable : il n'a pas commencé l'histoire ; ni tout à fait innocent puisqu'il la continue"
(L'été)

L'absurde

"L'absurdité est surtout le divorce de l'homme et du monde" (L'étranger)

L'homme espère et il arrive que le monde déçoive ses attentes. C'est que l'homme cherche du sens à l'extérieur de lui même, et c'est là qu'il fait fausse route. Nous appréhendons le monde de manière déjà déformée par nos sens d'une part, et par nos schèmes de pensée. C'est nous qui donnons du sens au choses ou plutôt notre raions qui ordonne le monde. Si donc, nous cherchons un sens supérieur à l'extérieur de nous même, nous ne pouvons que nous heurter au silence, selon Camus.
Dans Noces, Camus tente de répondre au silence du ciel par l'appel originaire de la terre: "J'apprends qu'il n'est pas (...) d'éternité hors de la courbe des journées. Ces biens dérisoires et essentiels, ces vérités relatives sont les seules qui m'émeuvent." Quand l'accord entre l'homme et le monde est rompu, il reste l'accord de l'homme à la terre et de l'homme à lui même.

La révolte

Camus reconnait le pacifisme comme une forme de lutte. Il définit un critère pour juger des actions à mener: celui de l'acceptable et du non acceptable. Il reconnait comme acceptable le sacrifice, l'énergie, la force, et comme non acceptable le sacrifice mystique, la violence et la cruauté. Il est pour une révolte qui se donne des limites. Et la limite suprême, c'est l'être humain. Il dénonce ainsi toute forme de fanatisme qui justifie ses actes présents en références à des valeurs futures. La vraie révolte est créatrice de valeurs, et se définit au travers de ses actes. Si la fin justifie les moyens, qui justifiera la fin?

"J'ai choisi la justice (...) pour rester fidèle à la terre. Je continue à croire que ce monde n'a pas de sens supérieur. Mais je sais que quelque chose en lui a du sens, et c'est l'homme, parce qu'il est le seul être à exiger d'en avoir."
(Lettres à un ami allemand)

L'amour

"Sentir ses liens avec une terre, son amour pour quelques hommes, savoir qu'il est toujours un lieu où le coeur trouvera soon accord, voici déjà beaucoup de certitudes pour une seule vie d'homme. et sans doute cela ne peut suffire. Mais à cette patrie de l'âme tout aspire à certaines minutes. Oui, c'est là bas qu'il faut retourner. Cette union que souhaitait Plotin, quoi d'étrange à la retrouver sur la terre? L'Unité s'exprime ici en termes de soleil et de mer. Elle est sensible au coeur par un certain goût de chair qui fait son amertume et sa grandeur." (Noces)

Tout est dit. L'amour vient de l'harmonie et c'est la solution qu'il donne à l'absude. Aimer la terre, c'est s'aimer soi même et aimer les autres. C'est ainsi que l'homme retrouve son innocence et sa pureté:

"Etre pur, c'est retrouver cette patrie de l'âme ou devient possible la parenté du monde, où les coups du sang rejoignent les pulsations violentes du soleil de deux heures. " (Noces)



_________________
«Il n'y a pas de moments ordinaires.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Albert Camus, humaniste.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Albert Camus, humaniste.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Arcadie :: Les pèlerins de la sagesse-
Sauter vers: